pierrotetsesamis

Ceci est le LIVRE D'OR du site de Pierrot

Ne nous refusez pas le plaisir de vous lire!

ecrire dans le livre d'or (bas de page)

 

Nicolas Castelnau-Bay

Deuxième émission, en hommage à Monsieur Pierre Trabaud et à son film magnifique qui est mon "film-culte" ce que j'ai essayé de transmettre à travers mes émissions et en continuant à essayer de faire connaître cette oeuvre à mes proches et à ceux qui ont croisé ma vie. En hommage ému également à Madame Nicole Trabaud et à Monsieur Rotem Jackman. https://www.youtube.com/watch?v=bKbR0WnI3JE

Rédigé par Nicolas Castelnau-Bay le 08 août 2015



Nicolas Castelnau-Bay

https://www.youtube.com/watch?v=qed8sHC2br0

Rédigé par Nicolas Castelnau-Bay le 08 août 2015



Laurence Chevry

Un homme qui aura marque tous ceux qui l'ont approche. Un homme rare et qui me manque. Elles sont loin les heures de peche sur la Loire. Sandres et mullets respirent mieux. Il sont restes pres de moi toutes ces annees, ton rire, ta voix. Toujours. Ta petite princesse a eu une vie au loin et n'est pas devenue actrice mais elle n'a jamais cesse d'aimer celui qu'elle appelait son Empereur. C'est ce que tu etais pour moi petite fille, Pierre Trabaud, un merveilleux Empereur. Merci pour de ton immortelle energie.

Rédigé par Laurence Chevry le 28 juillet 2015



Gilbert

Merci à ce grand homme de cœur, de nous avoir fait partager sa vision du métier de comédien et de la vie...
Une élève des fameux cours du mardi.

Rédigé par Gilbert le 12 décembre 2013



Gilbert SALACHAS

Il est certains acteurs qui s’imposent avec évidence, dès leur première apparition sur l’écran.
Au-delà du talent, il y a autre chose, une présence, une proximité, comme la promesse d’une amitié. Le phénomène est rare. J’ai ressenti cette impression de sympathie immédiate pour Pierre Trabaud, avant même d’être critique de cinéma professionnel. Je l’avais remarqué dans «Le défroqué», «Antoine et Antoinette», «Le rendez-vous de juillet». C’était devenu un visage familier.
Les années passent. Je deviens un spectateur appointé. À Télérama, lors de la distribution hebdomadaire des films à chroniquer, je me porte volontaire sur le titre «Le Voleur de feuilles». Je suis heureux de constater que mon intuition s’est confirmée. Pierre Trabaud n’est pas seulement un comédien de talent, il se révèle scénariste et réalisateur délicat, doué, inspiré. Son film se situe à contre-courant du cinéma commercial de l’époque, c’est un chant discret, une sorte de pastel, un récit en demi-teintes, réaliste, certes, mais avec des échappées insolites, poétiques, des trouvailles, des observations de détail, des moments musicaux qui tranchent avec les conventions ambiantes. La vision de ce film m’a définitivement rassuré. C’était en 1984.

Rédigé par Gilbert SALACHAS le 09 octobre 2013



Gilbert SALACHAS

( suite )
C’était en 1984. Je l’ai revu aujourd’hui (2013) et j’ai éprouvé la même impression : une œuvre modeste, mais hardie, totalement réussie, un hymne à l’humanité, à l’amitié, une défense et illustration de la fantaisie souriante mais grave. J’avais oublié l’anecdote, si bien que j’ai eu le sentiment de voir un film nouveau, un film excellent, surtout si on le compare au tout-venant de la production française actuelle.
Et j’ai retrouvé aussi le visage, les expressions, la voix éraillée, la gestuelle d’un comédien singulier, espiègle et fraternel, que je regrette de n’avoir pas vraiment rencontré. Je n’ai fait que le croiser un jour, à l’occasion d’une grève de comédiens où il a pris la parole pour expliquer que, comme les enfants, il aimait jouer et qu’on ne lui permettait pas de jouer.
Je ne vois qu’un seul autre comédien qui m’ait procuré la même sensation d’amité : Jean Bouise.

Rédigé par Gilbert SALACHAS le 09 octobre 2013



Gilbert SALACHAS

Il est certains acteurs qui s’imposent avec évidence, dès leur première apparition sur l’écran.
Au-delà du talent, il y a autre chose, une présence, une proximité, comme la promesse d’une amitié. Le phénomène est rare. J’ai ressenti cette impression de sympathie immédiate pour Pierre Trabaud, avant même d’être critique de cinéma professionnel. Je l’avais remarqué dans «Le défroqué», «Antoine et Antoinette», «Le rendez-vous de juillet». C’était devenu un visage familier. ( à suivre )
Les années passent. Je deviens un spectateur appointé. À Télérama, lors de la distribution hebdomadaire des films à chroniquer, je me porte volontaire sur le titre «Le Voleur de feuilles». Je suis heureux de constater que mon intuition s’est confirmée. Pierre Trabaud n’est pas seulement un comédien de talent, il se révèle scénariste et réalisateur délicat, doué, inspiré. Son film se situe à contre-courant du cinéma commercial de l’époque, c’est un chant discret, une sorte de pastel, un récit en demi-teintes, réaliste, certes, mais avec des échappées insolites, poétiques, des trouvailles, des observations de détail, des moments musicaux qui tranchent avec les conventions ambiantes. La vision de ce film m’a définitivement rassuré.

Rédigé par Gilbert SALACHAS le 09 octobre 2013



Gilbert SALACHAS

Chère Nicole,
J'ai vu, enfin j'ai revu, "Le Voleur de feuilles" dont j'avais gardé un souvenir positif mais dont le détail de l'anecdote s'est évaporé avec le temps (une trentaine d'années !)
Mon point de vue n'a pas changé. L'œuvre est délicate, émouvante, poétique, originale et pleine de trouvailles dans le ton, le dialogue et l'expression en général. J'ai été content de retrouver Pierre Trabaud, sa présence chaleureuse, sa gouaille, sa voix un peu enrouée, son regard lumineux.

Rédigé par Gilbert SALACHAS le 06 octobre 2013



Jacques BARRER

Chère Nicole, j'ai enfin trouvé le livre d'or quelle émotion samedi à Chatou. Je n'avais jamais vu ce film, et les anecdotes dont vous nous avez régalés avant la projection un vrai bonheur ! désolé de m'être sauvé si vite !!
Comme je vous le précisais, mon premier souvenir de Pierrot est un souvenir radiophonique, "l'homme à la voiture rouge" le rôle du garagiste Tony ! A bientôt. Bien amicalement Jacques.

Rédigé par Jacques BARRER le 27 mai 2013



BERNARD GARCIA

Revu sur le câble pour la enième fois le bijou de Jacques Becker
" Antoine et Antoinette ". On ne se lasse pas de fouiller dans ce trésor cinematographique : chaque vision du film apporte des bonheurs qui nous avaient échappé la fois d'avant. Avec la méconnue Claire Mafféi, géniale, qu'entourent les stars des seconds rôles comme Annette Poivre, Noel Roquevert... et bien-sûr notre Pierrot La Tendresse dont le sourire et le regard resteront à jamais un cadeau du ciel.
Le film est sorti en DVD dans une restauration impeccable. Ceux qui ne l'ont jamais vu peuvent se le procurer : c'est un chef d'oeuvre comparable au " Voleur de Bicyclette ".

Rédigé par BERNARD GARCIA le 30 mars 2013



Manuel Gélin

Le voleur de feuilles...Pierrot...Papa...rendez vous de juillet...Je vous embrasse fort.
Manuel Gélin

Rédigé par Manuel Gélin le 19 octobre 2011



Nicolas Castelnau-Bay

Par ailleurs l'émission que j'ai consacré à ce si beau film a été programmée une nouvelle fois sur le site internet de Fréquence Protestante 100.7 FM http://www.frequenceprotestante.com.
vous pouvez la télécharger soit en allant à la date du 10 Juillet 2011, soit en allant à la rubrique "L'équipe" à mon nom "Castelnau-Bay Nicolas". Un grand merci à Monsieur Philippe Castelnau pour son texte et pour m'avoir autorisé à le publier sur le site. Et au passage, merci à Madame Michelle Gaillard directrice d'antenne de Fréquence Protestante pour son soutien constant et enfin Merci à Monsieur Rotem Jackman et à Madame Nicole Trabaud pour le travail qu'ils font pour la mémoire de Pierre Trabaud et pour son film "Le Voleur de Feuilles" que j'apprécie tellement....

Rédigé par Nicolas Castelnau-Bay le 04 septembre 2011



Nicolas Castelnau-Bay

Quelques lignes magnifiques sur Pierre Trabaud et "Le Voleur de Feuilles" que m'a envoyé mon oncle Philippe Castelnau ce matin et que je souhaitais partager avec les visiteurs du site: Cher Nicolas, Je ne te remercierai jamais assez de m'avoir adressé le film si émouvant de Pierre Trabaud. Je dois t'avouer que je n'en suis pas sorti indemne, par la poésie qui en constitue la trame et dont la voix de Pierre est le fil formant le tissu si fin du drame. Il en va des voix comme des odeurs, certaines sont tellement gravées dans la mémoire qu'elles ne peuvent jamais s'effacer. Soixante dix ans n'ont pas réussi à me faire oublier le parfum qui nous saisissait quand nous arrivions tout enfant chez notre grand-mère, et quarante ans n'ont pas altéré pour moi le souvenir de la voix si marquante de Pierre. J'avais gardé en tête quelques images de films mais c'est le son de sa voix qui m'est resté le souvenir le plus inaltérable. J'étais donc tout ému de retrouver cette voix dans le Voleur de feuilles, associée à celle de Denise assez inoubliable elle aussi. Le Voleur de feuilles est un film que je pourrais regarder les yeux fermés. Le drame qui se dessine tout au long de l'histoire et qu'on reçoit en plein coeur à la fin m'a, tu le devines, beaucoup ému. Je ne saurai mieux faire que de lui appliquer le jugement de Voltaire que tu connais : les applaudissements les plus vrais sont les larmes.

Rédigé par Nicolas Castelnau-Bay le 04 septembre 2011



Eulalie Steens

Bonjour, quelle belle idee ce site internet. Je suis la fille de Jean-Jacques Steen. Que de bons souvenirs, toujours presents comme si c'etait hier. Amities.

Rédigé par Eulalie Steens le 12 août 2011



Dell'Eva (LENAY)

Bonjour d'un pays lointain...le Bresil

Je viens juste de découvrir votre site,c'est MAGNIFIQUE !Felicitations.Mes souvenirs de Pierre sont inoubliables (1955 - 1970), mon enfance et adolescence à Chaumont sur Loire. Il venait toujours avec sa charmante maman, très douce, comme lui! Je ne me souviens plus de son prénom. Il avait toujours sa chambre reservée chez ma grand-mère Jeanne Lenay Denis au Prieuré Saint Martin (Hotel-Restaurant) connu comme Le Moutier Saint Martin. C'etait la chambre nº 7.Ça c'était les bons temps ! encore la Belle Epoque...
Il partait à la chasse ou à la peche avec Georges Lycan,avec leurs cuissardes et ils revenaient avec du gibier pour le diner ou des saumons ou brochets pechés dans la Loire, qui etaient finement préparés par ma grand mére,excellente cuisinière,bons souvenirs.
Son humour était unique, son sourire, ses blagues rendaient tous heureux, toujours de bonne humeur, et lorsqu'il repartait sur Paris, nous avions tous hate de le voir revenir le w end d'apres.
La derniere photo que je possede de lui c'est à mon mariage-Chaumont sur Loire, mars 1969. Bons souvenirs...il était absolument extraordinaire!Apres la vente du Prieuré Saint Martin en 1970 et mon retour au Bresil 1973, nous l'avons perdu de vue. Je suis heureuse d'avoir connu votre site et de revoir Pierre par le biais des photos.Je vous félicite, Pierre mérite cet hommage MEMORABLE et ETERNEL!Cordialement
Joanna Alice Dell'Eva

Rédigé par Dell'Eva (LENAY) le 24 août 2010



Santucci

Pierre Trabaud restera toujours pour moi un grand acteur. J'ai 55 ans et je l'ai découvert à la fin des années soixante dans "Les petits soldats" (avec un autre "Pierre" : Michaël !) et dans "Légion". Je ne l'oublierai jamais. Merci, Monsieur Trabaud, pour nous avoir inspirés, émus et fait rêver.

Rédigé par Santucci le 05 juillet 2010



JOBINEAU Marc

J'ai connu Pierre TRABAUD en 1964. J'étais alors conseiller clientèle dans une banque Parisienne où Pierre avait un compte.
Un jour, il me demanda s'il était possible de lui procurer un lingot d'or. Il souhaitait aussi savoir comment il lui serait livré, quel serait son contenant. Je lui expliquai qu'il serait fourni dans une boite en bois ressemblant à un petit plumier que nous surnomions cercueil. Il passa commande. Dés réception je l'appelai.
Il se présenta avec son ami Roger CAREL. Visiblement, il ne fut pas satisfait du contenant. Ils s'absentèrent un moment.
Quand ils revinrent, Pierre tenait un joli panier en osier rempli de chocolats enveloppés dans du papier doré. Ils l'avaient acheté chez un confiseur voisin. Il retira le lingot de sa boite et l'enfouit sous les chocolats.
Surpris et curieux, je les questionnai.
Pierre m'expliqua qu'ils rendaient visite à un ami comédien qui, alors qu'il venait de décrocher un rôle, après une longue période sans travail, s'était brisé une jambe le premier jour de tournage et se trouvait hospitalisé dans une clinique voisine et bien sûr, ils ne voulaient arriver les mains vides.
Voilà l'homme au grand coeur qu'était Pierre.

Marc JOBINEAU

Rédigé par JOBINEAU Marc le 08 juin 2010



Nicolas Bay

Je n'ai connu Pierre Trabaud que par son magnifique film "Le Voleur de Feuilles" que j'ai vu lors de sa diffusion sur FR3 dans les années 80, puis plus tard sur une chaîne du cable et qui m'a bouleversé... J'y retrouve beaucoup de valeurs qui comptent pour moi et qui ont trop peu de place dans le monde actuel. Comme le dit la sublime Denise Grey à la fin de ce chef-d'oeuvre "Si nous n'avions que la réalité..." et j'ajouterais simplement qu'un tel film contribue à m'aider à supporter ce qu'est la vie.

P-S: Je ne sais pas à qui m'adresser, ayant découvert ce site seulement ce matin, mais je suis animateur radio sur Fréquence Protestante 100.7 FM et je serais ravi de recevoir cette personne pour faire une émission consacrée au "Voleur de Feuilles" afin que peut-être au moins quelques auditeurs puissent en connaître l'existence.

Rédigé par Nicolas Bay le 08 mai 2010



Bertrand TAVERNIER

Extrait du blog de Bertrand TAVERNIER, signalant la sortie du DVD du Voleur de feuilles : " Autre œuvre en marge et que l’on a beaucoup de mal à voir, LE VOLEUR DE FEUILLES, écrit, dialogué et dirigé par Pierre Trabaud, le merveilleux interprète de RENDEZ-VOUS DE JUILLET, ANTOINE ET ANTOINETTE, NORMANDIE NIEMEN et à qui je donnai un petit rôle dans LA VIE ET RIEN D’AUTRE et AUTOUR DE MINUIT. Il produisit et réalisa ce film sensible, doux-amer, attachant alors qu’il luttait contre la maladie. Comme l’écrit Philippe d’Hughes, « un ton original, en demi-teinte une interprétation subtile font de ce film injustement méconnu le digne héritier du meilleur cinéma français des années 30 et 40 ». Il faut ajouter que Trabaud est égal à lui même, Denise Grey magnifique et que Jean-Pierre Castapiane, bouleversant en colosse Steinbeckien, trouve le rôle de sa vie, à des millions de kilomètres des gugusseries auxquelles on le condamna souvent." Le dvd peut être trouvé au prix de 10 euros + 2 euros 50 de frais de port au www.pierrotetsesamis.fr />
blog de Bertrand Tavernier:
http://www.tavernier.blog.sacd.fr

Rédigé par Bertrand TAVERNIER le 04 mai 2010



de weerdt

je viens de passer un moment fort pour un cinéphile.merci pour ce site particulièrement réussi.il se dégage de pierre Trabaud une humanité foncière, et j' envie celles et ceux qui ont pu l' approcher.

Rédigé par de weerdt le 01 février 2010



Noëlie Amaury

« Voler des feuilles » pour vivre, voilà une idée à l'image de Pierre, poétique et espiègle, comme un pied de nez au monde. Un vol qui n'en est pas un, puisque les feuilles tombent et repoussent toutes seules…
Pierre Trabaud, petit bonhomme qui aimait boxer et parler aux arbres, nous a donné des cours pendant plusieurs années, le mardi. Plus que des cours, c'étaient des « rendez-vous », comme il disait, un moment à part dans la semaine où, pour nous donner le goût du jeu et du théâtre, il cherchait juste à nous donner le goût des petits détails qui font la vie.
« Le voleur de feuilles » n'a pas d'autre prétention, je crois.

Mais bien souvent encore, le mardi, il me vient à l'esprit, le temps d'un souvenir, que c'est le jour de « nos rendez-vous du mardi ».

Rédigé par Noëlie Amaury le 07 janvier 2010



Jeanne Tarride

Quand Pierre a su mon nom, il m'a tout de suite demandé comment allait Sacha : mon grand père. Impossible de répondre cet homme s'était volatilisé quelques jours après la naissance de me père. Et pour être honnête personne ne m'en a transmis un bon souvenir. Sauf ce Monsieur Trabaud pour qui Tarride "était un salaud - mais qui ne l'est pas".
Depuis ce jour- là Pierre est devenu mon grand père, sa photo est en face de moi quand je travaille à mes articles puisque je me suis, finalement, destinée au journalisme, sa voix est dans ma tête dès qu'on me parle de mes aïeux.
Il restera à jamais graver dans mon cœur et mon esprit.

Rédigé par Jeanne Tarride le 13 octobre 2009



zak

<i>super site</i>

Rédigé par zak le 10 mai 2009



Philippe CHATRIOT

J'ai travaillé avec Pierre sur Le Voleur de feuilles, c'est à cette occasion que je l'ai connu et nous avons travaillé souvent ensemble pendant plus de 15 ans. Merci de sortir le DVD et merci à toi, Pierre.

Rédigé par Philippe CHATRIOT le 01 avril 2009



Xavier Inbona

A un grand jardinier qui m'a profondément marqué par sa simplicité, son humour et sa bonté. Avec discretion et attendrissement, il nous observait en imaginant déjà ce qu'on allait devenir. Cet homme a eu énormément d'enfants, beaucoup de petits Gibus en devenir. Cet avec émotion que je repense et repenserai toujours à lui. Mon amitié va à sa femme Nicole.
Une petite tomate.

Rédigé par Xavier Inbona le 28 mars 2009



Boris HEINKELE

J'ai eu l'honneur de connaître Pierre, il a marqué ma mémoire jusqu'à la fin. J'ai hâte de voir ce film.

Rédigé par Boris HEINKELE le 26 mars 2009



Maïk darah

Pierre, petit bonhomme si Grand.Je l'adorais. Il savait à tous moments nous communiquer sa passion et son amour de l'Autre.Il me manque énormément.Heureusement ,il y a "Le Voleur de feuilles" et mon coeur,au creux duquel Il demeurera éternellement .

Rédigé par Maïk darah le 25 mars 2009



Martine et Claude SOËN

Nous avons regardé Le voleur de feuilles avec une intense émotion.Toute cette oeuvre est emplie de beauté,de délicatesse et de grande poésie. Tout y est beau:les images,le jeu des comédiens,la peinture des personnages.Elle a fait naître en nous un sentiment de nostalgie, celle qui est, peut-être,un peu douloureuse,mais surtout qui fait tant de bien et apporte une sensation de plénitude.Comme vous avez bien fait de le faire paraître en DVD.Il est important que les plus jeunes puissent le découvrir;quant à nous,nous aurons la joie d'y goûter à nouveau.

Rédigé par Martine et Claude SOËN le 24 mars 2009



Antoine Tomé

J'ai eu le bonheur d'etre dirigé par Pierre Trabaud sur les plateaux de "inspecteur Morse" ( je doublais le sergent Lewis !) et j'ai pu ainsi découvrir quel homme formidable c'était. J'appréciais sa droiture, son éthique, et l'attention chaleureuse qu'il portait à chacun. C'était un excellent directeur d'acteurs. J'avais beaucoup d'admiration pour lui, et je vais découvrir avec émotion ce film dont on me dit tant de bien et dont l'existence m'était inconnue. Merci.

Rédigé par Antoine Tomé le 23 mars 2009



Rémi CAREMEL (LA GAZETTE DU DOUBLAGE)

Très beau film; un grand plaisir de revoir cette oeuvre toute en poésie et en tendresse à l'image de son réalisateur, avec un rôle à sa mesure et une incroyable galerie de comédiens bien connus des passionnés de doublage et du cinéma d'une certaine époque.

Un grand bravo à Nicole Trabaud et aux "Amis de Pierrot" pour leurs efforts, et à Rotem pour ce site complet et convivial!

Rédigé par Rémi CAREMEL (LA GAZETTE DU DOUBLAGE) le 23 mars 2009



Olivier CARTRON

Je suis très heureux de contribuer modestement à la mémoire de Pierre Trabaud en commandant ce film qui était introuvable .M'intéressant beaucoup aux voix de doublage,j'ai bien sûr très souvent eu le plaisir de l'entendre et de l'inscrire sur mes fiches de reconnaissance de voix! mais j'ai également beaucoup apprécié ses prestations filmiques, notamment dans le film d'Yvan Govar " Y en a marre ".

Rédigé par Olivier CARTRON le 22 mars 2009



Alain PAUCARD

C'est un film où la noblesse des sentiments n'empêche pas une tristesse nostalgique.Il y a du paradis perdu dans cette quête de feuilles.Plaisir aussi de revoir un acteur humain à l'heure où l'on colle de " l'humanisme" partout.Un film tendre , joli, aimant ; un film poétique mais le mot aussi est galvaudé. Merci à lui.

Rédigé par Alain PAUCARD le 22 mars 2009



Jean TULARD

Enfin ! grâce à vous il est possible de revoir ce film devenu rare et qui a conservé toute sa dimension poétique.

Rédigé par Jean TULARD le 22 mars 2009



Claude DUPONT

Cher Pierre que j'aimais beaucoup, avec qui j'ai tant travaillé depuis des années historiques ... Le voleur de feuilles est un film sensible comme son réalisateur; merci de m'envoyer cette image de Pierre, qui demeurera toujours l'une des jolies feuilles de mon arbre professionnel.

Rédigé par Claude DUPONT le 22 mars 2009



Guillaume BIENVENU

De 1998 à 2003, il aura été un remarquable professeur d'art dramatique au Cours de Jean-Laurent Cochet, aimé surtout et respecté beaucoup de tous ses élèves.

Rédigé par Guillaume BIENVENU le 22 mars 2009



Patrick PRÉJEAN

Belle attention pour Pierrot, belle attention pour le cinoche en général et pour les comédiens et comédiennes que la sortie de ce DVD.

Rédigé par Patrick PRÉJEAN le 22 mars 2009



Alicia ELLENA

Pierre notre professeur si enthousiaste et chaleureux qui est gravé dans nos mémoires pour toujours. Ce DVD est une excellente idée pour avoir des images de lui et pour faire découvrir à des personnes de notre entourage le comédien merveilleux qu'il était.

Rédigé par Alicia ELLENA le 22 mars 2009



Brigitte LECORDIER

J'étais une petite protégée de Pierre, lorsque je suis arrivée à la synchro, il m'a mis le pied à l'étrier, m'a soutenue et encouragée.Pierre était mon meilleur ami dans ce métier, il a été un parrain génial! Je suis heureuse qu'il y ait un site en son honneur, et je suis heureuse de savoir Le voleur de feuilles en DVD.

Rédigé par Brigitte LECORDIER le 22 mars 2009



Patrick MAUGUIN

J'ai toujours beaucoup aimé Pierre Trabaud et j'avais été très affecté le jour où j'ai appris son départ.J'ai 50 ans et je l'avais découvert pour la première fois quand j'avais 12 ans au cinéma dans "Rendez-vous de juillet".Je l'avais trouvé fantastique et depuis je ne l'ai jamais quitté.Je me souviens avec beaucoup d'émotion aussi lorsque j'écoutais sur France Inter tous les midi "Et dire que pendant ce temps-là elles croient qu'on s'amuse".Mon père et moi ne voulions rater ce rendez-vous à aucun prix.35 ans déjà !!! J'ai su qu'il avait tourné et réalisé un très beau film mais je n'ai jamais pu le visionner. Bertrand Tavernier avait dit lui-même qu'il s'agissait d'un très beau film.

Rédigé par Patrick MAUGUIN le 22 mars 2009



Yann GAUTIER

Je viens enfin de voir Le voleur de feuilles.Un vrai petit moment de plaisir. On devine vite que Pierre va nous promener où il veut dans son histoire, et on se laisse mener avec délice. J'ai retrouvé Pierre dans son énergie communicative et facétieuse. C'est frais et généreux. Ce film personnel est sûrement plein de clés que l'on devine, sous-jacentes.Bien sûr la réalisation a un peu vieilli, mais ce côté un peu anar fraternel n'est-il pas intemporel, et dans la tradition de notre cinéma ?

Rédigé par Yann GAUTIER le 22 mars 2009



Jacques PÉCAUD

J'ai visionné dernièrement Le voleur de feuilles et j'en suis encore bouleversé ! que de vérités, de réalités ; bien sûr ceux qui ont connu cette époque sont avantagés, mais la poésie qui s'en dégage est de tous les instants. Je ne comprends pas que cette oeuvre n'ait pas eu le succès qu'elle mérite et quelle joie de retrouver Pierre bien sûr mais aussi Denise Grey, Jean-Pierre Castaldi en jeune premier et bien d'autres , quel casting !Le temps fait des ravages comme sur tout un chacun et je ne rajeunis pas non plus, sauf quand je regarde une oeuvre de cet acabit.Bien à vous, je vais mieux !!

Rédigé par Jacques PÉCAUD le 22 mars 2009



Olivier CARTRON

Une très bonne nouvelle que cette sortie d'une véritable rareté du regretté Pierre Trabaud

Rédigé par Olivier CARTRON le 22 mars 2009



Catherine LAFOND

Je suis très heureuse de connaître enfin le site de Pierrot

Rédigé par Catherine LAFOND le 22 mars 2009



Patrick MAUGUIN

Très heureux de pouvoir enfin revoir Pierre Trabaud le temps d'un film

Rédigé par Patrick MAUGUIN le 22 mars 2009



Monique NEVERS

C'est une merveilleuse idée !

Rédigé par Monique NEVERS le 22 mars 2009



Jean-Marc GAUTHIER

Formidable comédien, discret et vrai.

Rédigé par Jean-Marc GAUTHIER le 22 mars 2009



Carole BIANIC

Je suis très heureuse, bravo !

Rédigé par Carole BIANIC le 22 mars 2009



Philippe VILLATTE

De plus en plus je regrette de n'avoir pas mieux connu Pierre Trabaud qui est un exemple de probité qui contraste avec certains comportements qu'il m'a été donné de rencontrer dans la profession. Il devrait être cité en exemple dans les écoles de cinéma, sans oublier de citer ses qualités artistiques qui crèvent l'écran.

Rédigé par Philippe VILLATTE le 22 mars 2009



Alain FLORET

Très heureux.
J'ai gardé la photo qui se trouve sur l'invitation de la SACD, en hommage à Pierre,elle est chez moi dans l'entrée, je lui fais une bise de temps en temps; il s'est toujours comporté un peu comme un père avec moi, j'ai connu sa maman et les soirées après la chasse aux champignons ou la pêche à la ligne,durant lesquelles il racontait si bien de belles histoires près de la cheminée. Décidément il me manque. Il m'avait gentiment fait tourner dans son film, son beau film qui lui va si bien.J'avais un message de félicitations sur mon répondeur, pour une télé que j'avais faite ,peu de temps avant qu'il nous quitte. Je suis très heureux que le DVD ait pu se faire,très heureux des jolis noms qui ont parrainé cette entreprise.

Rédigé par Alain FLORET le 21 mars 2009



Roselyne LAPLACE

Je me suis régalée en voyant ce film dont je ne soupçonnais même pas l'existence.
- J'en ai aimé la poésie tant dans le climat général que dans les personnages: cette vieille dame qui ne vit que dans et par le souvenir de sa maison; cet homme devenu voleur de feuilles pour le confort des poissons sur les étals du marché...
- J'en ai aimé la sensibilité, si bien transmise par les interprètes,Pierre Trabaud et Denise Grey en tête...
- J'ai aimé l'hymne à l'amitié qui se dégage du personnage d'André, toujours prêt à aider les autres tout en essayant de s'en sortir par lui-même ...
- Et que dire de l'originalité du sujet qui fait notamment de ce Voleur de feuilles un film écologique avant la lettre ?...
Merci, Monsieur Trabaud.

Rédigé par Roselyne LAPLACE le 21 mars 2009



Pour écrire dans le Livre d'Or, veuillez remplir les champs ci-dessous

Nom :
E-mail : (facultatif)
Recopiez ce code : hello (obligatoire)
 




| Effacer tous mes renseignements